• sl8331

Manger sain et non pollué

Mis à jour : 11 juin 2018


Les pesticides sont utilisés en quantité considérable par l’agriculture. Or les pesticides sont un véritable poison ; ils font partie des grands ennemis de notre santé et sont au coeur de l’actualité. Les effets, même de faibles quantités de ces toxiques, sur de longues périodes peuvent poser aussi de graves problèmes sanitaires : troubles neurologiques ou du comportement (Parkinson, Alzheimer, autisme...), du développement, de nombreux cancers, troubles de la fertilité ou de la reproduction...


Chaque année dans le monde des études sur les polluants sont menées et qu’il s’agisse de l’Inserm en France, de l'ONG Générations Futures, de l’EWG ou États Unis ou de l’association Pesticides Action Network PanEurope, elles vont toutes dans le même sens : les pesticides sont partout et si les places des fruits et légumes varient dans le classement on retrouve toujours les mêmes.


Selon le dernier rapport établi par l'ONG Générations Futures, les trois-quarts des fruits et près de la moitié des légumes contiennent trop de pesticides.


Pour arriver à cette conclusion, l'association s'est fondée sur la base de données officielles produites par la Direction générale de la répression des fraudes (DGCCRF) sur une période allant de 2012 à 2016. Au total, ce sont 19 fruits et 33 légumes qui ont pu être étudiés sur la base des données fournies par la DGCCRF.


Parmi les fruits présentant trop de pesticides, on retrouve tout d'abord le raisin (89% des échantillons), les clémentines (88,4%) ou les pamplemousses. Les moins pollués sont l'avocat (23%), le kiwi (27%) et la prune-mirabelle (35%).


Côté légumes, Générations Futures indique que le plus contaminé est le céleri-branche avec 84 % des échantillons testés contenant des résidus de pesticides. Suivent les herbes fraîches (74,5%), l'endive (73%) et le céleri-rave (71%).


Dans les résultats décryptés par Générations futures, on s’aperçoit que certains fruits dépassent le seuil maximal de résidus autorisés, comme les mangues et les papayes.


Utiliser le bicarbonate

Rincer un aliment à l’eau n’est pas suffisant mais nettoyer les fruits et légumes avec du bicarbonate éliminerait 96 % des traces de pesticides accumulés dessus selon des chercheurs de l’université du Massachussetts (États Unis). Il suffit de plonger les fruits et légumes que vous allez consommer dans une bassine remplie d’eau et diluer deux, trois cuillères de bicarbonate de soude. Bien frotter les aliments avec vos mains, les laisser tremper quelques minutes puis les rincer.


L’ONG souhaite sensibiliser les consommateurs et le gouvernement afin que celui-ci incite les producteurs à réduire pour de bon le taux de pesticides sur les cultures. En attendant il est préférable de consommer bio, de saison et local.



2 vues