• sl8331

Le citron, allié ou ennemi ?

Un grand nombre d’articles mentionnent les effets du citron. Notamment à l’approche de l’été, il est très souvent question de cures ayant pour but d’aider à détoxifier le corps et, cerise sur le gâteau, le préparer au mieux pour la plage.


La cure de jus de citron est proposée simplement, elle consiste à boire un jus de citron dans un verre d’eau tiède, le matin à jeun.


Or, cette cure est loin d’être adaptée à tous et s’avère même dangereuse pour la santé de nombreuses personnes.


En naturopathie, les tempéraments des individus permettent au thérapeute de discerner quels devront être les habitudes alimentaires, les cures adaptées, les faiblesses, limitations …et conseils à prodiguer.


S’agissant du citron, sa consommation sous forme de cure est inadaptée aux tempéraments « neuro-arthritique ».


Le neuro-arthritique épuise rapidement ses ressources et peut facilement être déminéralisé.

Son organisme n’est pas capable de métaboliser correctement les acides du citron. Pour tamponner cette acidité, il va puiser en prélevant des « bases » dans les tissus, en particulier les os et les dents.

Le NA a une silhouette mince, maigre parfois, une digestion plus faible. Son teint est pâle la plupart du temps. C’est un frileux et plutôt un introverti. Il est soumis aux dérèglements nerveux (insomnies, angoisses, hyperactivité …). Il se déminéralise facilement, surtout avec l’âge, ce qui lui donne des prédispositions pour les pathologies arthritiques et de déminéralisation.

Cette personne devra consommer très peu de fruits ; 100 à 200 grammes l’été et s’abstenir l’hiver. Elle trouvera tous les éléments vitaux des fruits ; vitamines, minéraux, fibres… dans les crudités, les jus de légumes et les légumes, qui auront le mérite de ne pas lui apporter d’acides.

Lorsque la réserve minérale tampon (dents, os, fabrication de bicarbonates par le tube distal du rein) s’épuise par la surconsommation de citron, le NA verra sa frilosité augmenter, des syndromes de la circulation sanguine affaiblie, l’apparition fréquente de rhumes, d’otites, de rhino-pharyngites, des amygdalites, des bronchites…

De plus, la fatigabilité devient extrême, tout geste est un effort. La fragilité osseuse est accrue, la libido disparait progressivement, La déprime, peut être fréquente après quelques mois de fatigue.

Enfin avec les années, la perte de poids, la dévitalisation peut mener à la cachexie (affaiblissement profond de l’organisme) surtout si à la surconsommation de fruits s’associe la carence protéique (viande, poisson, œuf, fruits de mer).


Aux beaux jours, si l’envie d’un fruit se fait sentir, il est bon de privilégier le créneau entre 17h et 18h, pour consommer les fruits, puisque c’est l’heure à laquelle l’organisme métabolise le mieux les acides.

Par contre, si l’organisme est capable de métaboliser correctement les acides du citron et les transformer en composants alcalins : carbonate et bicarbonate, que la personne a un bon équilibre acido-basique et dispose des minéraux alcalins nécessaires, c’est un profil, que l’on appelle en naturopathie : le « tempérament sanguino-pléthorique ».

Le SP est une personne généralement bien robuste, solide, aux bonnes capacités digestives. Elle a un teint coloré, a souvent chaud et transpire facilement. Le SP est plutôt extraverti, gourmand, il a un sommeil profond et de bonnes capacités de récupération. Le citron sera alors alcalin pour le SP et plus adapté que pour le NA.



Un naturopathe, par son approche préventive, saura proposer un programme d’hygiène vitale sur-mesure, en fonction du tempérament et, une cure adaptée au terrain et à la vitalité.

#CITRON #SANTE #NATUROPATHIE #BIENETRE #NUTRITION #SANTE #BIENMANGER #PANACEANATURO #LEPRADET #VITAMINES #FIBRES #MINERAUX

45 vues