top of page
  • Photo du rédacteursl8331

Le cholestérol ; comment l'équilibrer ?


Le cholestérol est une graisse, naturellement présente dans notre sang. Constituant essentiel de notre organisme, seul son excès est dangereux pour la santé (il participe aux tissus fibreux, masse obstructive, qui se dépose sur les parois des artères en plaques et peut les boucher). Le cholestérol est indispensable au bon fonctionnement des membranes cellulaires. Essentiel pour notre cerveau car il est l'organe le plus riche en lipides.


Le cholestérol est également le précurseur des acides biliaires, de la vitamine B3, des hormones sexuelles et stéroïdes. Il protège les nerfs en participant à la structure de la gaine de myéline qui contribue à la conduction nerveuse.


Environ 25% du cholestérol provienent de l'alimentation (exogène) et 75% sont fabriqués par le foie et les intestins. Le 1er fabrique 1 gramme de cholestérol par jour.


De études épidémiologiques, portant sur de larges populations, et s'étalant sur de longues années, ont démontré qu'une diminution de 1% du mauvais cholestérol, entraîne une baisse de 2% du risque coronarien sur 7 ans.

Si, à la baisse du mauvais, on associe une élévation du bon cholestérol de 0.01 g/litre, le risque baisserait de 4%.

Pas systématiquement "la bête noire" dont il faut se débarrasser, le cholestérol est avant tout un bon indicateur de la fonction cardiaque.

Avoir un taux de cholestérol équilibré, avec suffisamment de bon cholestérol (HDL) est plus essentiel encore que de ne pas avoir trop de mauvais cholestérol (LDL).


Selon la fédération de la cardiologie

Le bon cholestérol doit être au moins égal ou supérieur à 0.35 g/litre et le mauvais, inférieur à 1.6 g/litre. Le cholestérol total lui, ne doit pas dépasser 2 g/litre. et le taux de triglycérides, entre 0.5 et 1.5 g/litre.


Le régime méditerranéen ou Portfolio : l'alimentation anti cholestérol efficace

L'OMS (Organisation Mondiale de la Santé) a comparé l'alimentation de la population finlandaise (beaucoup de graisses animales riches en cholestérol) avec la population japonaise (peu de viande, beaucoup de poisson et de graisses végétales) et le taux de mortalité par infarctus. Rien d'étonnant au fait que les premiers sont tristement vainqueurs.

Son nom, Portfolio, vient du fait, qu'il est essentiel d'avoir une liste d'aliments anticholestérol connus. Ceux-ci vont favoriser l'évacuation du mauvais cholestérol depuis les tissus vers le foie, en augmentant le taux du bon cholestérol.


Quels sont les aliments conseillés et quels sont ceux à éviter ?

Il conviendra de ramener à 30% le total des graisses de sa ration quotidienne alimentaire (viande, poisson, huiles, oléagineux, graines...).

Eviter les gras des viandes, des peaux des volailles, limiter les sauces à bases de crèmes et de beurre, les graisses de cuisson, les charcuteries, les confits.

Les viandes maigres et les poissons (à condition de ne pas dépasser 150 g/jour) sont à privilégier.

Des fibres solubles en quantité: Les fruits, les légumes, les légumes secs. Les céréales complètes, le soja, les amandes, les noix. L'avocat, le lin et l'huile d'olive au niveau des acides gras.


S'agissant des modes de cuisson ; le four, la vapeur, les papillotes sont à préférer.


Il est bien entendu, que l'hérédité, le tabac, l'alcool sont également de gros facteurs de risques cardiaques. Tout comme le stress, qui augmente la production d'adrénaline et de cortisol et qui entraîne aussi la compensation alimentaire grasse et sucrée.

L'obésité, le surpoids abdominal principalement, le diabète, l'hypertension artérielle, la ménopause, l'hyperthyroïdie également, favorisent le ralentissement des métabolismes et l'hyperlipidémie.


Une insuffisance hépatique aura des répercussions également, du fait de sa place essentielle dans le métabolisme du cholesterol.


En phytothérapie, gemmothérapie

De nombreuses plantes et bourgeons seront efficaces car anti oxydants, anti inflammatoires, fluidifiants sanguins... Demandez conseil à votre médecin ou thérapeute.


Quid de la pomme ?

La pomme est officiellement reconnue pour son influence évidente, sur l'abaissement du taux de cholestérol sanguin. Elle a des effets bénéfiques, notables, sur le métabolisme lipidique et le risque de complications cardio vasculaires. Sa richesse en pectine en est la cause ; le cholestérol est arrêté dans le tube digestif, l'empêchant de se diffuser dans le sang.


L'activité physique

Est essentielle. Chaque jour dans l'idéal, un sport d'endurance, tel que marche rapide, vélo, natation, jogging).



Pour connaître l'alimentation adaptée à vos problématiques, en chrono et micro nutrition, les contre indications...demandez conseil à votre médecin ou thérapeute.


10 vues0 commentaire

Comentarios


bottom of page